Le corps est le point zéro du monde, là où les chemins et les espaces viennent se croiser le corps est nulle part : il est au cœur du monde ce petit noyau utopique à partir duquel je rêve, je parle, j’avance, j’imagine, je perçois les choses en leur place et je les nie aussi par le pouvoir indéfini des utopies que j’imagine.
Michel Foucault « Le corps utopique »
 













Corps, à quoi rêves-tu ? Maria Landgraf, 2022
Crédit Pauline Dreyer
Plus d’informations ici